Aris – Besiktas / Schio (F) – Ekaterinburg (F)

Europe

Aris – Besiktas
(24 janvier à 18h30)

L’Aris reçoit Besiktas pour le compte de la Ligue des Champions.

L’Aris vit une saison très compliquée, que ce soit en championnat ou sur la scène européenne. Le club problème de vrais soucis financiers depuis le début de la saison et a clairement du mal à payer ses joueurs. Gary Bell pourrait d’ailleurs disputer son dernier match sous les couleurs du club de Salonique ce soir, son agent est actuellement à la recherche d’un club pour l’ancien arrière de Cholet. Ioannis Athineou aussi aimerait quitter Aris, et quand on sait qu’il est le meilleur joueur de cette équipe… D’ailleurs, depuis sa blessure, ses coéquipiers le ressentent clairement. Le meneur grec n’a plus foulé les parquets depuis un bon mois mais il devrait faire son retour ce soir. Dans quelles conditions ? Je n’en ai aucune idée. N’oublions pas non plus que la plupart des meilleurs joueurs ont récemment quitté le club, je pense notamment à Keith Benson et à Panagiotis Vasilopoulos qui étaient deux cadres de l’équipe. Enfin bref, Aris va vivre une saison très compliquée jusqu’au bout et heureusement pour eux que le championnat grec n’est que très peu relevé avec de faibles équipes comme Panionios ou Trikala. Par contre, Aris n’a clairement pas sa place dans une compétition telle que la Ligue des Champions, du moins cette saison.

Besiktas a vu Nymburk lui voler sa première place hier soir, et je suppose que les stambouliotes auront à coeur de la récupérer en l’emportant ce soir à Salonique. La première place de ce groupe D est clairement l’objectif de Besiktas. Ufuk Sarica pourra compter sur l’intégralité de son groupe (sauf Semih Erden et Can Maxim Mutaf depuis quelques temps). Contrairement en championnat, le technicien turc pourra aligner ses sept joueurs étrangers ce soir (Juan Palacios, Josh Adams, Earl Clark, Ryan Boatright, Jon Diebler, D.J. Strawberry et Kyle Weems), ce qui est une excellente nouvelle quand on sait que Ryan Boatright est le septième dans la hiérarchie du coach. Difficile de ne pas imaginer une victoire de leur part ici face à la plus mauvaise équipe du groupe qui connaît beaucoup de soucis.

Je m’attends à une victoire de Besiktas sur le parquet d’Aris que je trouve extrêmement faible cette saison, à l’image de leur défaite ce week-end devant leurs fans face à Kolossos Rhodes (-14). Les grecs n’ont pas les armes pour créer l’exploit face à la meilleure équipe de ce groupe D.
_________________

Europe

Schio (F) – Ekaterinburg (F)
(25 janvier à 20h30)

Schio reçoit Ekaterinburg pour le compte de l’Euroligue féminin.

Schio va lutter jusqu’à la dernière journée (en cas de défaite demain soir) pour la quatrième place de ce groupe B. Les italiennes se déplaceront à Avenida qui est… 5ème. Autant dire que Schio fera tout pour l’emporter face à Ekaterinburg pour assurer sa qualification mais les russes sont bien plus fortes et ont pour objectif de terminer en tête de leur groupe. Sinon, elles risqueront de tomber sur l’USK Prague ou sur Sopron. Schio a retrouvé Cecilia Zandalasini ce week-end, l’internationale italienne ne pourra que leur faire du bien. Mais bon, l’effectif italien reste assez limité avec un bon cinq de départ mais un gros manque de solutions en sortie de banc. Et pour avoir quelques matchs de Schio, je peux vous le dire. Des joueuses comme Zofia Hruscakova, Laura Macchi, Raffaella Masciadri ou encore Giulia Gatti n’apportent que très peu, Pierre Vincent doit donc beaucoup s’appuyer sur ses cadres que sont Isabelle Yacoubou, Endi Miyem, Francesca Dotto, Jolene Anderson et Cecilia Zandalasini.

Ekaterinburg a récemment signé Maya Moore qui est venue remplacer Diana Taurasi, transparente depuis le début de la saison. L’ailière américaine a disputé son premier match sous ses nouvelles couleurs ce week-end et on peut dire que ça s’est plutôt bien passé. Demain soir, elle découvrira l’Euroligue et je peux vous dire qu’elle fera mal à plus d’une équipe cette saison. Cette fille-là tournait à 19,9 points du côté du Lynx en WNBA cet été, rien que ça. Et quand on sait qu’Ekaterinburg possède déjà des joueuses de très haut niveau comme Brittney Griner, Alba Torrens, Emma Meesseman, Kristi Toliver, Eugeniya Belyakova ou encore LaToya Sanders… Les russes ont tout pour aller au bout de l’Euroligue et pour cela, il va falloir espérer une victoire de leur part demain soir à Schio pour essayer d’accrocher la première place de ce groupe B qui leur permettrait de se qualifier à 99% pour le Final Four.

Schio est bien en-dessous des trois gros de ce groupe (Yakin Dogu Universitesi, Fenerbahçe et Ekaterinburg) et honnêtement, les italiennes m’ont pas mal déçu jusqu’à aujourd’hui. Elles manquent clairement de solutions extérieures et de talents en sortie de banc. Face à une des meilleures équipes d’Europe, je ne les vois pas créer l’exploit. L’arrivée de Maya Moore va rendre Ekaterinburg encore meilleure, c’est une certitude.

-> Besiktas -1,5 + Ekaterinburg -2,5 @1,61

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :