Eskisehir – Tofas / Pinar Karsiyaka – Besiktas

Turquie

Eskisehir – Tofas
(23 décembre à 18h15)

Eskisehir reçoit Tofas pour le compte du championnat de Turquie.

Eskisehir est une des belles surprises de cette première partie de saison avec notamment une 4ème place à la clef qui est loin d’être volée tellement que le promu pratique un bon basket. J’en avais déjà parlé de cette équipe lors du début de saison car je la trouve un peu sous-côté, peut-être parce qu’ils font partis des deux promus. Mais en regardant de plus près l’effectif, il n’y a presque rien d’étonnant. Entre Earl Rowland qui a joué des années en Eurocoupe, Billy Baron qui est un des meilleurs shooteurs de la ligue, Jeff Ayres qui évoluait aux Spurs il n’y a pas si longtemps que ça, Josh Duncan qui évoluait aussi en Eurocoupe lorsqu’il jouait à l’Hapoel Jérusalem, l’international ukrainien Viacheslav Kravtsov qui est venu se relancer ici, Sean Marshall qui reste un joueur assez complet sans oublier les turcs Bugrahan Tuncer, Berkay Candan ou encore Yunus Sonsirma. Franchement, Eskisehir possède un roster très sympa et il a l’avantage de ne jouer qu’un match par semaine contrairement aux autres équipes du top 8 actuel. Puis quand on voit qu’Eskisehir est allé gagner à Yesilgiresun, à Buyukcekmece, à Banvit, au Pinar Karsiyaka, face à Galatasaray sans oublier la défaite après prolongation sur le parquet de Darussafaka fin novembre, on peut dire que c’est vraiment très prometteur si les joueurs ne commencent pas à choper la grosse tête.

Tofas commence à ressentir l’enchaînement des matchs avec son roster qui reste tout de même très court. J’ai beaucoup joué en leur faveur depuis le début de la saison mais pour avoir vu quelques uns de leurs derniers matchs, je peux vous dire que le Tofas du début de saison n’est plus le même à l’heure actuelle. Les joueurs étaient clairement sur une autre planète mais depuis leur victoire face à Galatasaray, je les trouve moins concernés et concentrés défensivement et offensivement. Beaucoup trop de points encaissés et de ballons perdus ces temps-ci… Entre la défaite de 21 points à Gran Canaria en ayant encaissé 92 points, la courte victoire de 4 petits points sur le parquet du Pinar Karsiyaka (qui jouait sans Kennedy et Ugurlu sorti sur blessure), la défaite de 12 points à la maison face à Trento en ayant pris 91 points, ou encore la défaite de 10 points sur le parquet de Lyon-Villeurbanne mercredi soir… 4 défaites en l’espace de 5 matchs, ça commence quand même à faire beaucoup.

Il est toujours très compliqué d’aller gagner sur le parquet d’Eskisehir. Les locaux ont tranquillement pu préparer cette grosse rencontre face au leader du championnat turc pendant que Tofas jouait un gros match physique mercredi soir en France. Eskisehir a les moyens de l’emporter et de tenir devant ses fans qui répondront présents pour ce joli rendez-vous à la Anadolu Üniversitesi Sport Hall. Galatasaray a déjà perdu ici tandis que l’Anadolu Efes l’avait emporté sur un buzzer beater de Krunoslav Simon.

_________________

Turquie

Pinar Karsiyaka – Besiktas
(24 décembre à 17h30)

Le Pinar Karsiyaka reçoit Besiktas pour le compte du championnat de Turquie.

Le Pinar Karsiyaka va pouvoir aller mieux et retrouver le top 10 du championnat turc d’ici peu. Le club a récemment appris qu’il pouvait recruter, et il n’a bien évidemment pas perdu de temps pour le faire. Marko Banic et Bryon Allen sont arrivés. Le premier jouait à Kazan en Euroligue la saison passée tandis que le second évoluait à Oldenburg et était le meilleur scoreur de la formation allemande si je ne dis pas de connerie. De plus, le Pinar Karsiyaka a retrouvé Berk Ugurlu et D.J. Kennedy qui sont tous les deux revenus de blessure tandis que Jarrod Jones est revenu des Etats-Unis cette semaine après la naissance de sa fille. Aleksandar Trifunovic va (enfin) pouvoir compter sur la totalité de son groupe, ce qui doit être un sacré soulagement pour le technicien serbe. Au complet, le Pinar Karsiyaka possède un vrai bel effectif avec des joueurs comme Dominic Waters qui évoluait à l’Olympiakos la saison passée, Berk Ugurlu qui est jeune, qui a du talent et qui n’appartient pas à Fenerbahçe pour rien, D.J. Kennedy qui est un joueur très complet et un très gros scoreur, Scott Wood qui peut prendre feu à tout moment derrière l’arc, Metin Turen qui m’impressionne un peu cette saison et qui a su profiter des blessures de certains joueurs, Marko Banic qui tournait à 4,6 points en Euroligue la saison passée, Jarrod Jones qui est un intérieur vraiment très complet capable de shooter et de driver, Egemen Guven qui fait du bien lorsqu’il rentre par sa taille et son apport au niveau des rebonds ou encore Bryon Allen qui est un gros scoreur qui fera sans doute du bien à l’équipe. Franchement, si Marko Banic et Bryon Allen arrivent à s’intégrer à l’équipe, le Pinar Karsiyaka sera une autre équipe que celle du début de saison, croyez-moi.

Besiktas va mieux qu’en début de saison. Ryan Boatright et Earl Clark ont définitivement fait leur retour de blessure depuis un certain temps et Ufuk Sarica peut donc compter sur tout son groupe (sauf sur Semih Erden et sur Can Maxim Mutaf). Honnêtement, je préfèrais l’équipe de Besiktas 2016-2017 qui était un peu meilleure selon moi. Vladimir Stimac était un monstre (Augusto Lima n’a pas du tout le même apport) tandis que j’appréciais beaucoup ce que faisait Michael Roll (Ok, Jon Diebler est fort cette saison). Puis le Earl Clark de la saison passée était bien meilleur que celui de cette saison. L’intérieur américain a beaucoup de mal à retrouver son meilleur niveau depuis son retour de blessure. Bon, ça va mieux depuis quelques matchs mais il va falloir confirmer ça lors des matchs à venir. Puis je n’oublie pas Ryan Boatright qui me déçoit beaucoup cette saison. Le meneur américain naturalisé arménien est complètement à côté de la plaques depuis de nombreux matchs. Et quand on sait que Kenan Sipahi n’est pas un fou furieux à la mène, ça fait peur. Pour pouvoir espérer faire une grosse saison, Besiktas aura besoin d’un grand Ryan Boatright, c’est clair et net. Je tape beaucoup sur lui mais je n’oublie pas non plus Kyle Weems qui ne cumulent que 9 petits points depuis 3 matchs. Ufuk Sarica l’a beaucoup laissé sur le banc depuis deux matchs (10 minutes de jeu sur les deux derniers matchs), ce qui n’est pas un hasard.

Le Pinar Karsiyaka montera clairement en puissance grâce au retour de ses blessés et à l’arrivée de Marko Banic et de Bryon Allen. Leur effectif devient ainsi beaucoup plus complet et Aleksandar Trifunovic pourra enfin effectuer des rotations. Il sera très compliqué pour Besiktas de venir s’imposer à la Mustafa Kemal Atatürk Karşıyaka Spor Salonu qui est une des salles les plus bouillantes de Turquie, surtout lors des gros rendez-vous comme celui-ci. Je m’attends donc à un bon match serré, le Pinar Karsiyaka ne lâchera rien devant ses fans.

-> Eskisehir +9,5 + Pinar Karsiyaka +12,5 @1,65

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :