Nadezhda Orenburg (F) – Yakin Dogu Universitesi (F) / Keravnos – Kormend

Europe

Nadezhda Orenburg (F) – Yakin Dogu Universitesi (F)
(06 décembre à 15h00)

Nadezhda Orenburg reçoit Yakin Dogu Universitesi pour le compte de l’Euroligue féminin.

Les russes d’Orenburg font sans doutes parties des plus mauvaises équipes de ce groupe B et honnêtement, elles ne possèdent aucune chance de se qualifier pour les playoffs. Et pourtant, Orenburg a souvent été une équipe réputée pour faire de très bons résultats sur la scène européenne mais cet été, le budget des russes a pris un coup et cela se ressent forcément sur ce début de saison (1-5 en Euroligue, 5-3 en Russie). Quand on voit des filles comme Anastisiya Shilova et Zhosselina Maiga jouer une bonne vingtaine de minutes par match alors qu’elles squattaient le banc la saison passée… Puis en plus de ça, Orenburg a eu la malchance de perdre très rapidement sur blessure sa meneuse de jeu naturalisée biélorusse en la personne d’Alex Bentley. Ce qui n’aide pas les choses quand on regarde de plus près le roster russe qui reste très limité à l’heure d’aujourd’hui. D’ailleurs, je trouve que cette équipe a été très mal construite. Maros Kovacik ne possède que trois joueuses sur la ligne arrière, trois ! Vous imaginez un peu le bordel ? Et parmi ces trois joueuses, on y trouve donc Anastisiya Shilova, Sandra Ygueravide et Ekaterina Fedorenkova. Aucune des trois ne dépasse la barre des 2,5 d’évaluation et ne shoote à plus 25% à trois points. En parlant de cette statistique à trois points, il faut savoir qu’Orenburg ne tourne qu’à 20,2% derrière l’arc, ce qui fait de l’équipe russe la plus mauvaise de l’Euroligue dans ce domaine-là.

Yakin Dogu a de grosses ambitions après avoir remporté l’Eurocoupe et le championnat de Turquie la saison passée. D’ailleurs, il faut savoir que le club turc a su garder la plupart de ses joueuses comme Courtney Vandersloot, Kayla McBride, Quanitra Hollingsworth (qui sera toujours absente aujourd’hui), Bahar Caglar, Olcay Cakir ou encore Elin Eldebrink. En plus de ces filles-là, sont venues s’ajouter Jantel Lavender en provenance de Fenerbahçe, Ann Wauters qui a déjà remporté quatre fois l’Euroligue ou encore Sandrine Gruda qui a remporté deux fois l’Euroligue mais qui ne sera pas qualifiée pour le match d’aujourd’hui. Autant vous dire que l’effectif de Yakin Dogu est très solide et qu’il peut rivaliser avec les plus gros d’Europe à mon goût. Pas un hasard si les filles de Zafer Kalaycioglu occupent actuellement la tête de ce groupe B devant Avenida, Fenerbahçe ou encore Ekaterinbourg.

Orenburg reste une équipe très moyenne et face à une telle écurie, j’ai du mal à croire que les russes puissent créer l’exploit aujourd’hui. Yakin Dogu doit continuer de gagner ce genre de match « piège » pour conserver la tête de ce gros groupe B.

_________________

Europe

Keravnos – Kormend
(06 décembre à 18h00)

Keravnos reçoit Kormend pour le compte de la FIBA Europe Cup.

Keravnos est une équipe chypriote qui réalise un gros parcours jusqu’à aujourd’hui. Sans vous mentir, je ne m’attendais pas à ce qu’ils fassent de tels résultats en début de saison. Ce soir, ils auront l’occasion de terminer en tête de ce groupe D et de prendre leur revanche par rapport à leur défaite lors du match aller après prolongation. Du côté de l’effectif, Christoforos Livadiotis tourne régulièrement avec sept joueurs de qualité. Il y a quelques jours, Tre Bussey a quitté le club pour rejoindre l’Allemagne et c’est Antwan Scott qui est arrivé en provenance du VEF Riga. Le meneur américain évoluait aussi à Aris la saison passée. Mis à part ça, tout le monde sera là pour le gros match de ce soir en plus d’Antwan Scott, que ce soit Mohamed Abukar, Terell Parks, Anthony King, Kenny Barker, Michael Simon, Aristides Koronides ou encore Cade Davis. Personnellement, je trouve que leur cinq de départ est vraiment très fort. Et je ne serais pas surpris qu’un joueur comme Mohamed Abukar finira dans un bon club européen la saison prochaine.

Kormend a du mal à faire de bons résultats depuis quelques semaines. Entre une victoire de justesse à la maison face au Szolnoki Olaj qui reste une équipe très moyenne en déplacement, une victoire après prolongation face à Balkan grâce notamment à un buzzer beater de malade mental à la fin du temps réglementaire, une lourde défaite sur le parquet de Brussels… S’ils avaient perdu face à Balkan, Kormend aurait pu être éliminé ce soir. Mais heureusement pour eux que les Dieux du basket étaient avec eux ce soir-là. L’effectif hongrois est court mais sympa tout comme celui des chypriotes. Marquis Wright, Eric Fanning, Andre Hollins, Justin Tuoyo, Csaba Ferencz ou encore Milan Csorvasi, ça retse correct. Mais j’ai pu lire ce matin que certains joueurs n’étaient pas à 100% mais qu’ils pourraient tout de même jouer ce match très capital. Je pense notamment à l’ailier Csaba Ferencz qui avait manqué le All-Star Game la semaine passée à cause d’une blessure ou encore à Eric Fanning qui a loupé pas mal de matchs ces derniers temps. Pas la meilleure des façons pour préparer ce gros match…

Je pense que Keravnos prendra sa revanche du match aller et qu’ils termineront en tête de ce groupe. De toute façon, c’est simple, le vainqueur de ce match terminera premier. Puis aller gagner dans la toute petite salle de Keravnos qui n’y a connu qu’une seule défaite depuis un peu plus d’un an est vraiment très compliqué. Avantage en faveur des chypriotes !

-> Yakin Dogu Universitesi (F) + Keravnos @1,86

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :