Indiana Pacers – New York Knicks / PAOK – Ventspils

NBA

Indiana Pacers – New York Knicks
(05 décembre à 01h00)

Les Pacers d’Indiana reçoivent les Knicks de New York pour le compte de la NBA.

Les Pacers se placent actuellement à la huitième place de la conférence Est avec un bilan de 12-11. Et quand on voit la plupart de leurs défaites, on peut dire se dire qu’il n’y a rien de honteux au vu des adversaires affrontés (Rockets x2, Celtics, Pistons, Raptors, Pelicans…). Ce soir sera un match très important pour les Pacers et je ne serais pas surpris que le staff ait coché cette date-là sur le calendrier. Les Knicks sont un concurrent direct à la course aux playoffs, il suffit de voir le classement. Le 6 novembre dernier, les Pacers s’étaient inclinés au Madison Square Garden de 7 points avec un Porzingis à 40 points et un Hardaway à 16 points. En plus d’être un match important, ce match sera aussi un air de « revanche » pour les Pacers.

Les Knicks ont fait le déplacement à Indianapolis sans Kristaps Porzingis et Tim Hardaway Jr, soit leurs deux meilleurs marqueurs. De plus, il faut savoir que les Knicks sont back-to-back puisqu’ils ont joué hier soir un match très physique face au Magic. En fin de match, j’avais notamment pu apercevoir que Courtney Lee était cramé. Il faut dire que les rotations sont bien réduites en l’absence des deux meilleurs scoreurs de l’équipe. Difficile donc d’imaginer une victoire des hommes de Jeff Hornacek à Indianapolis cette nuit, surtout que j’ai vraiment du mal à comprendre certains choix du coach new-yorkais.

Je m’attends donc à une victoire des Pacers, surtout après avoir perdu deux matchs de suite à l’extérieur. La rencontre de ce soir est très importante pour les deux franchises mais sans Kristaps Porzingis et Tim Hardaway Jr, j’ai vraiment du mal à voir les Knicks s’imposer à la Bankers Like Fieldhouse où les Pacers y font de bons résultats.

_________________

Europe

PAOK – Ventspils
(05 décembre à 01h00)

Le PAOK reçoit Ventspils pour le compte de la Ligue des Champions.

Les grecs du PAOK montent en puissance depuis le départ de leur meneur de jeu Kevin Dillard. L’équipe défend beaucoup mieux et le ballon beaucoup plus qu’en début de saison. Antonios Koniaris a un peu plus de temps de jeu à la mène et cela se ressent par son nombre de passes décisives, puis le PAOK a fait un gros coup il y a 15 jours en signant Phil Goss, meneur de jeu très expérimenté et bien connu sur la scène européenne. Cette équipe-là est vraiment sympa sur le papier et n’a rien à voir avec celle du début de saison. Le PAOK ne pourra qu’être meilleur et je ne serais pas surpris que cette équipe-là termine 4ème de ce groupe B. En tout cas, elle en a les moyens si les blessures n’interviennent pas. En parlant de blessure, il faut savoir qu’Ilias Papatheodorou pourra compter sur le retour d’Antonios Koniaris et qu’il pourra donc compter sur l’intégralité de son groupe pour la première fois de la saison si je ne dis pas n’importe quoi. Entre le jeune meneur grec, Phil Goss, Ousman Krubally, Vangelis Margaritis, Linos-Spyridon Chrysikopoulos, Lucky Jones, Brandon Triche, Apollonas Tsochlas ou encore Dimitrios Katsivelis, on peut dire que cette équipe grecque est vraiment sympa. De toute façon, le PAOK n’a clairement pas le choix de l’emporter face à Ventspils s’il veut espérer croire à une qualification pour le prochain tour de la Ligue des Champions.

Ventspils a eu la chance de pouvoir jouer quatre matchs à domicile sur cette phase aller de la Ligue des Champions. Et pourtant, les lettons n’en ont gagné que deux, deux victoires d’un petit point face à Tenerife et face à Chalon-sur-Saône. Sinon, les hommes de Roberts Stelmahers ont récemment perdu face à Capo d’Orlando et face à Ludwisburg. Il est donc difficile de juger cette équipe en dehors de ses bases étant donné qu’elle s’était inclinée à Neptunas et qu’elle l’avait emporté à Gaziantep sans grande surprise. Du côté du roster, le coach letton ne pourra pas compter sur un de ses meilleurs joueurs qu’est Blake Hamilton (11,8 points). Il reste tout de même quelques bons joueurs comme Aigars Skele, Emanuel Ubilla (qui revient tout juste d’une petite blessure), Julius Jucikas, Maris Gulbis, Ingus Jakovics, Mike Bruesewitz, Rolandas Zakis ou encore le nouvel arrivant Tomislav Gabric qui a été transparent ce week-end pour sa première sous le maillot de Ventspils. Mais son deuxième meilleur marqueur qu’est Blake Hamilton, cette équipe n’est clairement pas la même. Suffit de voir le match de mercredi dernier où Ventspils a été mis en galère par le dernier du championnat letton avec notamment 17 ballons perdus…

Le PAOK est de mieux en mieux puis à la PAOK Sports Hall, je ne vois pas Ventspils venir s’y imposer sans l’un de ses cadres. J’avais vraiment apprécié la performance des grecs à domicile (sans Phil Goss et Ousman Krubally) face à Tenerife le 8 novembre dernier où les hommes d’Ilias Papatheodorou menaient d’un point à 45 secondes de la fin avant de s’incliner de cinq points. S’ils décident de refaire le même match face à Ventspils et avec Phil Goss et Ousman Krubally, le PAOK devrait donc l’emporter.

-> Indiana Pacers + PAOK @1,87

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :