Cuba – Porto Rico / Kazakhstan – Iraq

Amérique

Cuba – Porto Rico
(27 novembre à 02h00)

Cuba reçoit Porto Rico pour le compte des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019.

Cuba n’est pas passé loin de l’exploit face au Mexique lors de la première journée. Mais je tiens à relativiser leur performance, l’équipe mexicaine est très décimée par les absences (Ayon, J.Gutierrez, Cruz, Perez…). Malgré ça, les cubains ne se sont inclinés que de six points avec notamment une performance exceptionnelle du pivot de San Lorenzo, Javier Justiz (25 points et 19 rebonds) qui est bien trop seul dans cette équipe pour que les cubains puissent faire quelque chose. Honnêtement, Cuba n’a aucune chance de sortir de ce groupe C, surtout au des adversaires qu’il devra affronter et des nombreux forfaits de joueurs importants. Des joueurs comme William Granda, Joan Luis Haiti, Osmel Oliva ou encore Yordanis Jaca qui font partis des « cadres » de la sélection ne sont pas venus pour ces premières journées des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019. Et quand on sait que Cuba avait pris 32 et 30 points en 2016 et en 2015 face à Porto Rico avec un effectif quasiment au complet…

L’effectif de Porto Rico n’a rien à voir avec celui qui s’était présenté à l’AmeriCup cet été. Des joueurs comme Angel Daniel Vassallo, David Huertas, Jorge Bryan Diaz ou encore Ricardo Sanchez qui étaient présents aux J.O. 2016 sont là, même chose pour Guillermo Diaz et Ramon Clemente qui font partis des cadres de la sélection, Gian Clavell que les Mavericks de Dallas avaient signé cet été, Angel Rodriguez, Michael Rosario ou encore Carlos Rivera… Bref, cette équipe-là a de la gueule et ce n’est pas pour rien qu’elle avait posé de grosses difficultées aux Etats-Unis il y a quelques jours. Puis il y a du vrai talent et tous les postes sont parfaitement doublés, Porto Rico possède à l’heure actuelle un effectif de qualité. Cet été, il faut savoir que des gars comme Vassallo, Huertas, Clemente, G.Diaz, Sanchez ou encore Clavell n’étaient même pas de la partie pour l’AmeriCup, d’où l’élimination des hommes d’Eddie Casiano lors du premier tour.

Je m’attends à une vraie belle victoire de Porto Rico. Sur le papier, il n’y a pas photo, le talent des portoricains et les absences cubaines devraient se faire ressentir ce soir. Javier Justiz aura du répondant en face de lui, il est difficile de croire à ce qu’il puisse ressortir une telle performance.

_________________

Asie

Kazakhstan – Iraq
(27 novembre à 15h00)

Le Kazakhstan reçoit l’Iraq pour le compte des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019.

Les kazakhs sortent d’une belle victoire en terre qatarie de 12 points après avoir été mené à la mi-temps. Attention car le Qatar faisait sans trois de ses cadres et n’avait pas pu se renforcer comme il le souhaitait ce jour-là. Mais le Kazakhstan a aussi des absences et pas n’importe lesquelles. Mikhail Yevstigneyev qui était le meilleur scoreur de l’équipe cet été, ne fait pas parti du groupe kazakh. Même chose pour Pavel Ilin qui n’avait pas été bon lors du championnat d’Asie 2017 mais qui a toujours répondu présent lorsque le Kazakhstan faisait appel à lui. Le seul vrai renfort se nomme Anatoly Kolesnikov qui tournait à 11 points de moyenne lors du championnat d’Asie 2015. L’effectif kazakh parait donc un peu plus faible que d’habitude puis ses performances de cet été ne sont pas passés inaperçus. Entre la défaite de 21 points face à la Nouvelle-Zélande « B », celle de 22 face au Liban qui avait joué la deuxième mi-temps en tongue et une autre de 61 points face à la Corée du Sud… Honnêtement et selon moi, le Kazakhstan fait parti des plus faibles nations de ce continent asiatique. Pas un hasard s’ils n’ont remporté que trois matchs officiels depuis plus de trois ans. Et encore, ces victoires ont eu lieu face à Taiwan, à Hong-Kong et au Qatar…

L’Iraq est une nation qui monte petit à petit en puissance à l’image de sa très belle victoire face à l’Iran lors de la première journée. Puis cet été, les iraqiens avaient effectué un joli parcours avec notamment une victoire face au Qatar de 9 points (qui était au complet), une courte défaite d’1 petit point face aux chinois ou encore une défaite de 16 points face aux Philippines. Preuve que le basket iraqien progresse de jour en jour. Aujourd’hui, la sélection possède un bel effectif et un coach expérimenté en la personne de Mustafa Derin qui a passé de longues années à coacher les U16, U18 et U20 de la Turquie. Puis en 2012, il faisait parti des adjoints de la sélection turque. Puis sur le papier, l’Iraq possède un effectif très sympa avec notamment le naturalisé Demario Mayfield qui évolue au pays aux côtés d’Ali Hamad, de Karrar Hamzah et de Qutaiba Al-Doori, Mohammed Al-Khafaji, Omar Alawazi, Ali Ismael ou encore Hassan Abdullah. Déjà, je trouve leur effectif un peu meilleur que cet été et je pense que Demario Mayfield leur apportera un peu plus que Kevin Galloway. Puis la présence d’un joueur comme Qutaibo Al-Doori montre à quel point l’Iraq a envie de faire quelque chose. Ce gars-là a 37 ans et n’avait plus mis un pied en sélection depuis de très longues années. Et pourtant, il fait parti des meilleurs joueurs du championnat iraqien !

Selon moi, l’Iraq est au-dessus du Kazakhstan sur le papier. Certes, il sera compliqué d’aller gagner à Astana mais les iraqiens ont les moyens de le faire, surtout après avoir battu une nation comme l’Iran il y a quelques jours.

-> Porto Rico -5,5 + Iraq +8,5 @1,64

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :