Miami Heat – Boston Celtics / Nouvelle-Zélande – Corée du Sud

NBA

Miami Heat – Boston Celtics
(23 novembre à 01h30)

Le Heat de Miami reçoit les Celtics de Boston pour le compte de la NBA.

Miami est plus que décevant en ce début de saison. Leur bilan ne dépasse même pas la barre des 50% malgré le retour d’Hassan Whiteside il y a trois semaines. Le pivot du Heat fait ses statistiques mais ne permet pas forcément à son équipe de briller. Et pourtant, c’est cette même équipe-là qui avait fait une deuxième partie de saison passée exceptionnelle avant d’échouer de justesse à la huitième place qualificative pour les playoffs. Mais cette saison, les choses ne se déroulent pas de la même façon. Quand on voit la saison d’un mec comme Justise Winslow, le type de joueur que tout le monde voyait faire une belle carrière… Puis sur ce début de saison, le Heat n’y arrive pas face aux grosses écuries. Une défaite face aux Wizards, une autre face aux Celtics, une autre face aux Warriors, une autre face aux Timberwolves, une autre face aux Spurs… Parmi leurs sept victoires, six avaient eu lieu face à six équipes qui ne participeront sans doute pas aux playoffs. La plus récente avait eu lieu sur le parquet des Wizards de trois petits points. Puis samedi soir, les joueurs d’Erik Spoelstra s’étaient fait humiliés dans leur salle de l’AAA par les Pacers (95-120). N’oublions pas non plus que les Celtics étaient déjà venus s’imposer ici le 29 octobre dernier de six points, Hassan Whiteside était toujours sur la touche, même chose pour Marcus Morris.

Les Celtics sont actuellement sur 16 victoires de suite, 16 ! Sur les deux derniers déplacements à Atlanta et à Dallas, les hommes de Brad Stevens avaient eu un mal de chien à se défaire de ces deux équipes qui font certainement parties des plus mauvaises de la ligue. Sur le parquet des Mavericks, les Celtics l’avaient emporté après prolongation avec notamment 17 ballons perdus et un apport du banc inexistant. Je doute très fort qu’Horford refasse un match à 3 points, même chose pour Rozier qui est très bon en ce début de saison. Puis je pense aussi que les joueurs ont pris conscience du fait qu’ils étaient à deux doigts de stopper leur série après avoir joué au con durant le deuxième et le troisième quart-temps. Quand les Celtics avaient décidé de jouer sérieux, les Mavericks ne trouvaient aucune solution et ne pouvaient que s’incliner.

Je m’attends à une partie serrée mais je ne pense pas que le Heat soit capable de stopper la série de victoires des Celtics. Les joueurs d’Erik Spoelstra me déçoivent pas mal en ce début de saison et perdu cinq de leurs six derniers matchs à l’AAA… Cette seule victoire ayant eu face aux faibles Bulls. En étant sérieux, les Celtics devraient prolonger leur série d’invincibilité.

_________

Asie

Nouvelle-Zélande – Corée du Sud
(23 octobre à 07h00)

La Nouvelle-Zélande reçoit la Corée du Sud pour le compte des éliminatoires de la Coupe du Monde 2019.

La Nouvelle-Zélande est prête pour ces qualifications et on peut dire que la grande équipe est de sortie pour ce premier match des éliminatoires. D’ailleurs, les néo-zélandais ont hâte de jouer devant leurs fans dans la TSB Bank Arena de Wellington composée de plus de 5 000 places. Le sélectionneur Paul Henare a composé une équipe bien plus forte et différente que celle qui avait terminé à la troisième place du dernier championnat d’Asie. Des joueurs comme Tai Webster (Frankfurt, Allemagne), Corey Webster (Ironi Naharya, Israël), Thomas Abercrombie (Breakers, Australie), Isaac Fotu (Ulm, Allemagne), Mika Vukona (Breakers, Australie), Alex Pledger (Breakers, Australie), Jordan Ngatai (Breakers, Australie) ou encore Robert Loe (Breakers, Australie) font leur apparition en plus de joueurs comme Shea Ili, Reuben Te-Rangi ou encore Tohi Smith-Milner qui avaient participé au championnat asiatique cet été. Parmi ce roster-là, huit joueurs étaient présents lors des Jeux Olympiques 2016 où les néo-zélandais avaient notamment accroché le Canada et la France.

La Corée du Sud présentera un roster habituel pour cette première journée des éliminatoires. Tous les joueurs de la sélection évoluent en Corée du Sud et certains avaient déjà participé au Championnat d’Asie 2017. Seung-Hyun Lee, Jong-Kyu Kim, Junghyun Lee, Sek-Eun Oh, Ung Heo, ça reste de bons joueurs mais qui n’ont clairement rien à voir avec le CV des joueurs néo-zélandais. Je ne pense pas que les sud-coréens aient les moyens de s’imposer à Wellington d’entrée.

Cet été, les deux nations s’étaient affrontées deux fois et ce sont les sud-coréens qui l’avaient emporté lors de deux confrontations assez serrées. Mais il ne faut pas prendre en compte ces deux résultats-là, la Nouvelle-Zélande jouait avec l’équipe « B » cet été lors de ce championnat d’Asie. Aujourd’hui, avec des joueurs tels que les frères Webster, Abercrombie, Vukona, Fotu ou encore Pledger, la Nouvelle-Zélande doit l’emporter et démarrer de la meilleure des manières ces éliminatoires de la Coupe du Monde 2019.

-> Boston Celtics +7,5 + Nouvelle-Zélande @1,66

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :