Kolossos Rhodes – Olympiakos / Zadar – Crvena Zvezda

Grèce

Kolossos Rhodes – Olympiakos
(20 novembre à 14h45)

Kolossos Rhodes reçoit l’Olympiakos pour le compte du championnat de Grèce.

Kolossos Rhodes fait parti de ces équipes qui lutteront pour les derniers spots qualificatifs pour les playoffs. Je les vois bien terminer aux alentours de la huitième place, l’équipe reste quand même un peu plus faible que la saison passée qui avait terminée à la 7ème place. En ce début de saison, Kolossos a déjà battu chez lui Rethymno (+1) et l’AEK Athènes (+4). Mais attention, l’AEK Athènes du début de saison n’a rien à voir avec celui d’aujourd’hui. Quand je vois que les athéniens n’avaient marqué que 10 paniers à deux points lors de ce match et qu’ils avaient perdu face à Banvit quelques jours plus tôt et qu’ils avaient battu Rosa Radom après prolongation dans la foulée… Pas sûr que l’AEK perde ce match si on devait le rejouer aujourd’hui. N’oublions pas non plus que Kolossos avait pris 30 points lors des quart de finales de la Coupe de Grèce face au Panathinaikos le 4 octobre dernier. Et pourtant, les locaux étaient au complet ce jour-là mais beaucoup trop impuissants. Enfin bref, pour en revenir à Kolossos, la totalité du roster a été renouvelé étant donné que la plupart des joueurs ont trouvé un meilleur contrat dans de meilleurs clubs, à l’image de joueurs comme Panagiotis Vasilopoulos à Aris, Christos Saloustros, Trevor Releford et Langston Hall à Promitheas, Juvonte Reddic à Mons-Hainaut ou encore Roope Ahonen à Ourense. Le club de Kolossos possède un budget assez moyen et a dû s’adapter en fonction de celui-ci pour pallier à tous ces départs. Sont arrivés des joueurs comme Ramon Harris de D-League, Keith Wright des Philippines, Malcolm Griffin de Lettonie, TJ Bray de Belgique, Marvin Jones de NCAA, Toni Prostan de Nevezis, Stavros Schizas de Kymis ou encore Dimitrios Stamatis de Larissas Faros. Honnêtement, rien de bien fou mis à part quelques américains comme les premiers cités. Le départ de JFL comme Christos Saloustros et Panagiotis Vasilopoulos ont été de sacrés coups durs pour le club étant donné qu’ils n’ont pas su être remplacé puisque des joueurs comme Stavros Schizas et Dimitrios Stamatis ont un rôle très mineur dans cet effectif. Clairement, Kolossos manque de shooteurs à trois points cette saison. Mis à part TJ Bray, le reste ne sont pas les plus fous du monde dans ce domaine-là. Puis l’équipe dépend énormément de l’apport de son meneur Malcolm Griffin qui tourne à 19,2 points de moyenne. Et quand on sait qu’il aura Evangelos Mantzaris et Janis Strelnieks sur le dos cette après-midi, je lui souhaite bon courage pour scorer sa quinzaine de points habituels.

L’Olympiakos monte en puissance et sort d’une grosse semaine d’Euroligue où les Reds se sont imposés face à Fenerbahçe et au Crvena Zvezda. Cette victoire sur le sol turc leur a fait un bien fou au moral car pas grand monde ne les voyait repartir d’Istanbul avec le sourire. Puis vendredi face au Crvena Zvezda, Coach Sfairopoulos a tranquillement pu faire tourner étant donné l’écart qui se creusait au fil des minutes. Les dix joueurs majeurs ont joué de 13 à 23 minutes grand maximum. Aujourd’hui, les grecs devront faire sans Dimitrios Agravanis, Nikola Milutinov, Kim Tillie et Vassilis Spanoulis (comme depuis le début de la saison pour les deux derniers). Malgré ces absences, je vois les Reds faire un bon match cette après-midi, le roster reste quand même très solide. Récemment, l’Olympiakos s’était imposé face à Rethymno (+18), à Aris (+25), face à Trikala (+35) et à Kymis (+29). Bien sûr, ce genre de match n’est pas aussi motivant qu’un match d’Euroligue mais après une telle semaine, je pense que les Reds ont engrangé un maximum de confiance et qu’ils l’emporteront avec la manière cette après-midi.

Je m’attends donc à ce que l’Olympiakos l’emporte d’une bonne dizaine de points face à un formation de Kolossos qui est bien plus faible sur le papier même s’il faut avouer que le niveau des locaux est assez difficile à juger sur le parquet en ce début de saison. Mais bon, en voyant une défaite de 30 points au complet face au Panathinaikos il y a environ un mois et une claque prise sur le parquet du Lavrio la semaine passée, rien de bien rassurant… Si Evangelos Mantzaris et Janis Strelnieks défendent comme ils le font d’habitude, Malcolm Griffin sera très vite limité et son équipe le ressentira immédiatement étant donné que l’américain est le facteur X de Kolossos Rhodes. Puis il faut savoir une chose. Depuis son arrivée en première division, l’Olympiakos est la seule équipe du pays à n’avoir jamais perdu face à son adversaire du jour en… 26 confrontations !

_________

Europe

Zadar – Crvena Zvezda
(20 novembre à 18h00)

Zadar reçoit Crvena Zvezda pour le compte de l’ABA Liga.

Zadar possède un bilan négatif de 3-5 et se classe logiquement à l’avant-dernière place du classement. Cette saison, leur objectif sera bien évidemment de ne pas descendre en ABA Liga 2. Par rapport à la saison passée, l’effectif me parait tout de même un peu moins solide, notamment sur le banc. Un joueur comme Ive Ivanov jouait à Sibenik, Luka Bozic à Zagreb, Josh Bostic à Caserta, Preston Knowles au Maccabi Ashdod ou encore Sime Spralja qui évoluait dans un club serbe que je ne connaissais strictement pas. Franchement, c’est faible, très faible mis à part 3-4 joueurs… Du côté des résultats, Zadar reste sur cinq succès de suite championnat croate et ABA Liga confondus, mais il faut relativiser tout ça en voyant les adversaires affrontés depuis le 29 octobre dernier. Skrljevo, Igokea, Jazine, Cibona et Split sont cinq adversaires qui n’ont clairement pas le niveau pour évoluer dans le haut de tableau de l’ABA Liga contrairement au Crvena Zvezda. Puis Igokea et Cibona, qui sont deux adversaires évoluant dans cette ligue, lutteront certainement pour ne pas descendre tout comme Zadar. Les hommes de Naglic Aramis n’ont rencontré que trois équipes du top 5 et on peut dire que lors de ces trois matchs-là, Zadar ne pouvait clairement rien fait : -16 face au Cedevita, -7 face au Partizan et -15 au FMP. Et encore, mis à part le Cedevita, le Partizan et le FMP restent deux équipes bien plus faibles que le Crvena Zvezda.

Le Crvena Zvezda sort d’une semaine très compliquée puisqu’elle s’était terminée avec deux branlées prises en Euroligue. Mais bon, pas facile d’affronter deux ogres tels que le CSKA Moscou et l’Olympiakos en l’espace de trois petits jours si je ne dis pas n’importe quoi. Après ces deux défaites-là, je m’attends à une belle réaction des hommes de Dusan Alimpijevic. Un tel club ne peut pas se permettre de perdre trois matchs de suite toutes compétitions confondues. Puis sur ces huit premières rencontres d’ABA Liga, les serbes en ont déjà perdu deux face à Buducnost et au Cedevita qui termineront sans doute sur le podium en compagnie du Crvena Zvezda. Sinon, on a récemment pu assister à de belles victoires face au FMP (+7 sans Bjelica, Lazic et Antic), +16 au Partizan ou encore +39 face au MZT Skopje. Ce soir, le coach serbe a annoncé qu’il pourra compter sur ses douze joueurs avec qui il a effectué la semaine européenne. Et c’est important de savoir que le Crvena Zvezda jouera certainement au complet car sans trois joueurs Euroligue que sont Bjelica, Lazic et Antic lors de la réception du FMP, cette équipe paraissait quand même plus faible sur le parquet. Avant de penser au match face au Baskonia de ce jeudi, les hommes d’Alimpijevic doivent impérativement reprendre de la confiance ce soir, l’emporter afin de repasser à la deuxième place de l’ABA Liga et l’emporter pour pouvoir aborder sereinement ce grand rendez-vous européen.

Les locaux de Zadar n’ont plus remporté trois matchs de suite en ABA Liga depuis le 30 novembre 2015. Et ce soir, je m’attends à tout sauf à une victoire de leur part qui serait un véritable exploit. Les deux défaites de cette semaine feront qu’on aura droit à une équipe du Crvena Zvezda très concentrée ce soir, j’en suis sûr. Puis n’oublions pas que ce soir sera un duel entre deux clubs serbes, motivation supplémentaire pour les deux formations…

-> Olympiakos -7,5 + Crvena Zvezda +0,5 @1,65

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :