Zalgiris Kaunas – Baskonia / Real Madrid – Unicaja

Europe

Zalgiris Kaunas – Baskonia
(16 novembre à 19h00)

Le Zalgiris Kaunas reçoit le Baskonia pour le compte de l’Euroligue.

Les lituaniens du Zalgiris réalisent un bon début de saison européen avec un bilan de 4-3 après un mois de compétition. Mais quand on regarde de plus près ces quatre succès, on peut se dire que le Zalgiris l’a emporté face à quatre équipes qui ne termineront sans doute pas dans le top 8 (Crvena Zvezda, FC Barcelone, Milan et Unicaja). Sur le papier, l’équipe lituanienne n’est pas si folle qu’on le pense, le club a surtout de la chance d’avoir un coach tel que Jasikevicius qui fait un gros boulot depuis qu’il a été nommé coach du Zalgiris. Kevin Pangos, Paulius Jankunas, Aaron White, Edgaras Ulanovas, Vasilije Micic, Axel Toupane, Brandon Davies, Dee Bost (qui a vraiment du mal et est transparent depuis son retour de blessure), Antanas Kavaliaukas, Arturas Milaknis ou encore Paulius Valinskas, ça reste correct mais personnellement, je ne trouve pas cette équipe meilleure que celle de la saison passée qui avait terminée à la 10ème place. Il suffit de voir quelques statistiques comme celle des ballons perdues où le Zalgiris domine clairement le classement avec 14,7 ballons perdus par rencontre, ce qui est juste énorme ! Mardi, ils ont quand même failli perdre sur le parquet de Malaga (qui jouait sans Nemanja Nedovic), match où les lituaniens avaient perdu… 23 ballons.

Le Baskonia va mieux depuis que le changement de coach effectué le 27 octobre dernier. Oui, les basques ont engagé l’un des meilleurs coachs espagnols qu’est Pedro Martinez, un mec qui avait emmené Valence en finale de l’Eurocoupe la saison passée et qui avait été champion d’Espagne 2017 avec ce même club. Depuis son arrivée à Vitoria, les résultats et le style de jeu se sont nettement améliorés. Les résultats parce que les basques ont remporté quatre de leurs cinq matchs dont un face au Panathinaikos, un à Malaga et un autre face au Real Madrid. La défaite ayant eu lieu sur le parquet du Khimki Moscou d’un petit point après que les espagnols aient mené durant toute la partie. Et le style de jeu parce que Pedro Martinez a déjà su rendre des joueurs meilleurs comme Vincent Poirier qui tournait à 1,6 points sous les ordres de Pablo Prigioni et qui tourne à 9,3 points depuis l’arrivée de Pedro Martinez. Puis sur le papier, cette équipe basque possède un vrai bon roster et je suis sûr et certain que le Baskonia remontera au classement et fera une belle saison si les blessures n’interviennent pas. Oui, je parle de blessure car Ilimane Diop est forfait pour ce soir en plus de Patricio Garino qui ne joue jamais. Mais quand je vois des joueurs comme Jayson Granger, Rodrigue Beaubois, Marcelinho Huertas, Jordan McRae, Janis Timma et Matt Janning sur la ligne extérieure, et des gars comme Tornike Shengelia, Vincent Poirier, le jeune letton prometteur Rinalds Malmanis (que coach Martinez fait jouer depuis son arrivée) et Johannas Voigtmann à l’intérieur, on peut dire que c’est vraiment solide et qu’ils ne pourront pas faire pire que lorsque Pablo Prigioni était là.

Sur le papier, je ne trouve pas les lituaniens forcement meilleurs que les basques. Puis le fait de voir un tel coach débarquer à Baskonia change pas mal de choses et refait de cette équipe un prétendant sérieux à la course aux playoffs. Je m’attends à une rencontre assez serrée, je ne vois pas un gros écart, que ce soit du côté du Zalgiris ou de Baskonia.

________

Europe

Real Madrid – Unicaja
(16 novembre à 21h00)

Le Real Madrid reçoit Unicaja pour le compte de l’Euroligue.

Oui, le Real Madrid ne va pas bien et sort de trois défaites de suite toutes compétitions confondues. Mais selon moi, la dernière de 30 points sur le parquet du Baskonia est celle de trop. Tous les joueurs madrilènes ont de l’expérience, du talent et savent à quel point le match de ce soir est capitale pour la suite de leur saison. Perdre quatre matchs de suite serait catastrophique et entraînerait une vraie crise au sein du club. En parlant de ça, je suis remonté jusqu’à 2007 et je n’ai pas trouvé la moindre trace d’une série de quatre défaites du Real Madrid. Autre statistique : les madrilènes n’ont plus perdu trois matchs de suite à Madrid toutes compétitions confondues depuis le 21 mars 2013. Puis après la défaite au WiZink Center face au Barça et la gifle reçue à Vitoria deux jours après, je ne vois vraiment pas autre chose qu’une victoire des madrilènes ce soir. Je m’attends à de gros efforts défensifs de leur part puisque sur ces trois derniers revers, le Real a encaissé une moyenne de 93 points/match ! C’est vraiment quelque chose de fou, surtout quand on sait que les madrilènes sont réputés pour être très solide défensivement et qu’ils n’encaissaient que 78,4 points/match la saison passée en Euroligue. Du côté de l’effectif, il manquera toujours Gustavo Ayon, Sergio Llull, Ognjen Kuzmic et Anthony Randolph (qui s’est blessé mardi). Mais pour palier à la blessure du pivot mexicain, le Real a su attirer le géant de 2,20m Edy Tavares qui évoluait en NBA jusqu’à ici. Et on peut dire que son intégration a été réussie puisque malgré la défaite face au Baskonia, le pivot de 25 ans avait terminé la rencontre avec un très joli 18 d’évaluation. Puis accompagné de joueurs comme Facundo Campazzo, Luka Doncic, Rudy Fernandez, Felipe Reyes, Fabien Causeur, Jeffery Taylor ou encore Jaycee Carroll, ça ne peut qu’aller.

Les visiteurs de Malaga sortent de deux défaites contre deux adversaires qui étaient à leur portée. La première en championnat sur le parquet de Gipuzkoa (-8) et la deuxième à la maison face au Zalgiris Kaunas (-2 a.p.). Il ne faut pas se mentir, l’Unicaja aura du mal à accrocher une place parmi les huit, ce sera très compliqué au vu de la concurrence et du talent des autres équipes. Puis ce soir, Coach Plaza ne pourra pas compter sur son meilleur élément qu’est Nemanja Nedovic, il est clairement le taulier de cette équipe et il n’est pas remplaçable. Sur ces sept premières rencontres d’Euroligue, le meneur/arrière serbe en a manqué deux et ces deux matchs se sont soldées par une défaite (-38 à Valence & -2 contre Zalgiris Kaunas), ce qui est loin d’être un hasard… Et sans lui, je ne vois absolument pas ses coéquipiers revenir de la WiZink Center avec une victoire surtout quand on sait que depuis le 15 décembre 2001, Malaga n’est allé s’imposer à Madrid que 4 fois sur 26 déplacements ! Le 22 octobre dernier pour le compte de la Liga Endesa, les hommes de Coach Plaza s’étaient déjà inclinés à Madrid de 14 points malgré la présence de Nemanja Nedovic (et l’absence de Dejan Musli). Du côté des madrilènes, Gustavo Ayon était bien là mais il manquait Trey Thompkins, Jeffery Taylor et Edy Tavares (qui n’était pas encore arrivé). Puis ce soir, je leur souhaite vraiment bon courage pour aller affronter une équipe du Real qui aura les crocs et qui sera poussée par ses fans.

Une réaction du grand Real est attendue, Pablo Laso saura trouver les bons mots pour rendre ses joueurs meilleurs et concentrés à 200%. Malaga sans Nemanja Nedovic reste une équipe très moyenne puis aller gagner à Madrid a toujours été très compliqué pour n’importe qui.

-> Baskonia +9,5 + Real Madrid -2,5 @1,74

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :