Szolnoki Olaj – Szombathely / Panathinaikos – Khimki Moscou

Europe

Szolnoki Olaj – Szombathely
(14 novembre à 18h00)

Szolnoki Olaj reçoit Szombathely pour un duel 100% hongrois et pour le compte de la FIBA Europe Cup.

Szolnoki Olaj reste un club assez connu dans le monde du basket européen puisqu’il participe à une Coupe d’Europe chaque saison. Puis il a toujours été très compliqué d’aller gagner dans cette salle de 3 000 places très bruyante où les fans sont plus qu’un 6ème homme. Pas pour rien qu’Olaj n’y a perdu qu’une fois depuis fin février 2017… Il suffit aussi de voir leur parcours en Ligue des Champions la saison passée où Sassari et le Zielona Gora y avaient perdu tous les deux, sans oublier que les hongrois avaient aussi emmené Besiktas en prolongation. Ce club connait les gros matchs et les gros rendez-vous donc ce soir, je pense que le Szolnoki Olaj validera son billet pour le prochain tour de la FIBA Europe Cup. En ce début de saison, elle y a déjà battu des équipes comme Trabzonspor, Sodertalje (lors des deux premiers tours préliminaires) ou encore le Nizhny Novgorod il y a deux semaines si je ne dis pas n’importe quoi. Du côté du roster, je trouve le cinq vraiment très solide avec deux à trois bons joueurs sympas en sortie de banc. Entre l’excellent meneur américain Kendrick Perry qui avait été ménagé ce week-end en championnat, l’international hongrois David Vojvoda, le serbe Strahinja Milosevic, Luksa Andric, Quincy Ford, Tarik Phillip, Adam Toth ou encore Peter Kovacs, il y a du beau monde.

Szombathely n’a plus le choix. En cas de défaite, le club hongrois serait alors éliminé de la compétition. Et quand on sait à quel point Szolnoki Olaj est solide dans sa salle et que Szombathely n’a jamais gagné un match là-bas en dix déplacements, on peut se dire que la mission s’annonce très compliquée pour les hommes de Srecko Sekulovic. Lors du match aller, ils s’étaient imposés de dix points avec notamment une grosse fin de match mais ce soir, je pense que l’on verra un autre scénario. Sur le papier, je pense que Szombathely est un peu moins solide que cette équipe de Szolnok. Tout comme son adversaire du jour, le club hongrois tourne avec 8 joueurs. Darrin Govens que je trouve très fort, Zoltan Perl qui réalise un gros début de saison, Milos Borisov qui jouait du côté du Szolnoki Olaj la saison passée, Aliaksandr Pustahvar, Benedek Varadi, Norbert Toth, Ivan Zigeranovic ou encore Justin Norfleet. Ce dernier avait loupé le match face à Karpos le 31 octobre dernier pour blessure et depuis qu’il est revenu, il a du mal à retrouver le bon rythme. Ce week-end en championnat, il n’avait inscrit que 6 points (sur les 92 de son équipe) puis face au Nizhny Novgorod, son compteur était resté bloqué à 0 puisqu’il n’avait joué que 4 petites minutes. Je pense que le guard américain doit toujours être gêné par sa blessure car il reste un bon joueur en sortie de banc avec 7,4 points de moyenne.

Défaite lors du match aller, salle remplie, fans bruyants et qualification pour le prochain tour en jeu, je pense que Szolnoki Olaj ne se loupera pas et l’emportera face à une équipe qui ne l’a jamais battu à Szolnok. Tous les arguments sont réunis pour s’attendre à une belle qualification de leur part.

________

Europe

Panathinaikos – Khimki Moscou
(14 novembre à 20h15)

Le Panathinaikos reçoit le Khimki Moscou pour le compte de l’Euroligue

Les grecs du Panathinaikos sont en pleine confiance après ce nouveau succès arrachait sur le parquet de son rival qu’est l’Olympiakos. Et pour avoir lu les déclarations d’après-match des joueurs, j’ai senti que les joueurs étaient en mission. Notamment James Gist qui n’a pas hésité à dire qu’il était content de faire taire les critiques qui étaient dites sur son équipe en ce début de saison. Et ces critiques étaient valables puisque j’ai envie de dire que le Panathinaikos n’a jamais joué durant 40 minutes jusqu’au match de la semaine passée. Si les grecs sont sérieux et appliqués durant toute la partie de ce soir, ils devraient de nouveau l’emporter dans leur OAKA où seul l’Olympiakos était allé gagner la saison passée lors de la saison régulière. Puis personnellement, je pense que cette grosse victoire arrachée au Stade de la Paix et de l’Amitié lancera définitivement leur saison. Les ambitions des Greens sont élevées cette saison puisqu’ils ont clairement annoncé vouloir rejoindre le Final Four. Et perdre trois de leurs six premiers matchs fait déjà un peu tâche. La saison est longue mais j’ai envie de dire que le Panathinaikos n’a plus le droit de perdre des matchs bêtement aujourd’hui. Ce soir, ils affronteront une belle équipe du Khimki Moscou dans un OAKA qui sera rempli je l’espère. Le Panathinaikos doit conserver son invincibilité dans cette salle et y défendre aussi dur que la saison passée puisque les Greens étaient la troisième meilleure défense à domicile. La clé du match sera certainement de limiter l’apport d’Alexey Shved, que ce soit par son tir extérieur ou par ses passes décisives. Et je pense que Xavi Pascual mettra l’énorme défenseur qu’est Thanasis Antetokounmpo sur lui pour démarrer la rencontre et le faire courir.

Le Khimki Moscou arrive à Athènes avec un bilan de 4-1, la défaite avait eu lieu sur le parquet de l’Olympiakos. Depuis, ils se sont imposés sur le parquet du Real Madrid (qui jouait sans Kuzmic et Thompkins, avec Campazzo de blessé, Doncic de malade et Randolph qui revenait de blessure) et face au Baskonia d’un petit point après avoir été mené durant quasiment toute la partie. Mais ce soir, les russes devront faire sans un de leurs meilleurs joueurs que je nomme Anthony Gill (9,7 points et 3,8 rebonds). Ce poste 4 américain est un gros défenseur capable de s’écarter et de shooter au large. Et selon moi, c’est un gros coup dur pour les moscovites. Déjà que je trouvais leur roster un peu court, mais alors là… Lorsque Coach Bartzokas devra aligner son banc, c’est là que le Khimki devrait le plus souffrir. Stefan Markovic réalise un bon début de saison mais le reste est beaucoup trop moyen. Sergey Monya est à la rue malgré son expérience tandis qu’Egor Vyaltsev, Vyacheslav Zaytsev et Andrey Zubkov restent des joueurs très moyens. Puis quand on voit que côté grec, les solutions sont beaucoup plus évidentes comme avec Lukas Lekavicius, KC Rivers, Nikos Pappas, Ian Vougioukas ou encore Kenny Gabriel. Je pense que Bartzokas n’utilisera pas son cinq tant que ça ce soir puisque les russes rejoueront jeudi soir et dimanche après-midi à Moscou. Il aura intérêt à bien gérer le temps de jeu de ses cadres étant donné qu’Anthony Gill ne sera pas de retour avant quatre bonnes semaines.

Je pense que le Panathinaikos l’emportera dans une salle où il est vraiment très compliqué de repartir avec les poches pleines. L’absence d’Anthony Gill côté russe est vraiment pénalisante pour l’équipe et le manque de rotations risque de se faire ressentir ce soir.

-> Szolnoki Olaj -1,5 + Panathinaikos +2,5 @1,74

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :