Panionios – Panathinaikos / Pinar Karsiyaka – Eskisehir

Grèce

Panionios – Panathinaikos
(12 novembre à 16h00)

Le Panionios reçoit le Panathinaikos pour le compte du championnat de Grèce.

Le promu du Panionios fait sans doute parti des pires équipes de cette nouvelle édition du championnat grec. Elle a de fortes chances de jouer le maintien et de redescendre en deuxième division. Suffit de voir son début de saison qui est catastrophique avec quatre défaites en autant de matchs, en sachant que deux de ces quatre clubs-là termineront dans la deuxième partie du tableau : -30 à Larissas Faros, -20 contre Kolossos Rhodes, -7 contre Prometheas (écart monté jusqu’à 12) et -1 à Koroivos. Comme vous pouvez le constater, les résultats vont mieux depuis deux matchs mais j’ai envie de dire que Prometheas l’a joué tranquille. Et quand on sait que cette équipe est allée prendre 32 points sur le parquet du Panathinaikos le 30 octobre dernier… Le Panionios a un peu modifié son effectif depuis le début de saison puisque Chris McNeiley, Nikolaos Diplaros et Boris Dallo sont arrivés à la place d’Avry Holmes et de Clint Steindl. Le premier arrive d’Autriche et jouera son premier match avec le Panionios face à la plus grande équipe de Grèce, le deuxième n’a que 20 ans et évoluait en deuxième division grecque la saison passée tandis que le dernier est un français qui ne jouera que son deuxième match sous ses nouvelles couleurs. Et arriver dans une nouvelle équipe et dans un nouveau championnat face à la meilleure équipe de Grèce est loin d’être un cadeau… L’équipe du Panionios ne pourra pas être pire qu’en début de saison mais je ne suis pas sûr que ces changements permettent à l’équipe de faire beaucoup mieux. Lors de la défaite de 20 points face à Kolossos Rhodes, il faut savoir qu’il ne manquait que les trois recrues et que Clint Steindl et qu’Avry Holmes jouaient. Puis face à Promitheas, seuls Chris McNeiley et Nikolaos Diplaros manquaient à l’appel. Beaucoup de changements donc ces derniers jours et face à une telle armada…

Le Panathinaikos sort d’une excellente victoire sur le parquet de l’Olympiakos, une victoire qui a fait un bien fou à l’équipe au vu des déclarations d’après-match des joueurs. Les joueurs d’Athènes étaient en mission et ont fait comprendre que les critiques intervenues en début de saison étaient de la merde. Et je prends le risque de dire que cette victoire va leur permettre d’enchaîner et de lancer officiellement leur saison. Puis face aux Reds, il faut savoir que seul Chris Singleton avait joué plus de 23 minutes donc Xavi Pascual avait parfaitement su gérer le temps de jeu de ses joueurs. Cette équipe du Panathinaikos a l’habitude de jouer tous les 3-4 jours depuis maintenant le 10 octobre. Et ce n’est pas forcément un souci étant donné qu’elle possède un roster vraiment complet, le coach espagnol peut compter sur tous les joueurs. Par exemple, lors de la victoire de 37 points sur le parquet du Larissas Faros d’il y a trois semaines, le plus gros temps de jeu était de 22 minutes. Même chose lors de la victoire de 32 points face à Promitheas le 30 octobre dernier, le plus gros temps de jeu était de 26 minutes. Et quand on sait que ces deux équipes-là s’étaient imposés face au Panionios en début de saison… Oui, le Panathinaikos rejouera mardi à Athènes mais lors du déplacement à Larissas Faros et de la réception de Promitheas, ils avaient aussi joué trois avant et trois jours après. Malgré ça, ça ne leur avait pas permis de ne pas l’emporter avec plus de 30 points d’écart…

C’est toujours un risque de jouer un grand handicap dans de telles circonstances mais le Panathinaikos est tellement plus fort que je pense qu’ils l’emporteront par environ 30 points. Le Panionios reste une des plus faibles équipes de ce championnat si ce n’est la plus faible.

________

Turquie

Pinar Karsiyaka – Eskisehir
(12 novembre à 17h30)

Le Pinar Karsiyaka reçoit Eskisehir pour le compte du championnat de Turquie.

Les hommes de Trifunovic accumulent les matchs et ce n’est pas forcément une bonne chose quand on connait la pauvre profondeur de banc que possède son équipe. Karsiyaka ne possède que quatre joueurs étrangers dû à des problèmes financiers que connait le club. Ils ont donc dû recruter des joueurs turcs qui se donnent à fond mais qui n’ont logiquement pas la même rendement que les joueurs étrangers. Et mis à part Dominic Waters, Berk Ugurlu, DJ Kennedy, Scott Wood, Jarrod Jones et Metin Turen, le reste est vraiment très faible. Lors de chaque match, Trifunovic est dans l’obligation de ne tourner qu’avec 6 voire 7 éléments s’il veut gagner des matchs. Et la fatigue commence à se sentir du côté des joueurs. Ce n’est pas pour rien que Karsiyaka n’a gagné qu’un match par plus de 9 points cette saison et c’était face à la très faible équipe de Juventus… Cette semaine à Murcie, les turcs sont allés gagner après prolongation mais Berk Ugurlu,DJ Kennedy, Scott Wood et Jarrod Jones ont passé plus de 35 minutes sur le parquet. Aujourd’hui comme mercredi, Dominic Waters pourrait ne pas jouer à cause d’une blessure. Il serait en « game-time decision » mais je ne pense pas qu’il jouera. Puis qu’il soit là ou non, Karsiyaka aura du répondant ce soir.

Eskisehir est un promu qui possède un vrai bel effectif et qui réalise un bon début de saison. Entre la victoire à Banvit, face à Istanbul BB et face à Galatasaray, on peut dire qu’Eskisehir répond présent. Sans oublier la défaite au buzzer à la maison face à l’Anadolu Efes sur un tir à mi-distance de Krunoslav Simon. Mais Eskisehir aura son mot à dire cette saison, j’en suis sûr et certain. Surtout quand je vois le recrutement effectué… Entre Earl Rowland, Billy Baron, Bugrahan Tuncer et Yunus Sonsirma sur la ligne arrière, Sean Marshall et Caner Erdeniz à l’aile et Jeff Ayres, Viacheslav Kravtsov, Berkay Candan et Josh Duncan (qui revient tout juste de blessure) à l’intérieur. Eskisehir possède un très bon cinq et un bon petit banc qui est capable de faire souffler les cadres. Puis quand on sait que le promu ne joue qu’un match par semaine, c’est important.

Je m’attends à une rencontre serrée ce soir, Eskisehir a des arguments pour pouvoir rester dans le match et pourquoi pas aller chercher une nouvelle victoire. Karsiyaka reste solide dans sa jolie salle mais l’accumulation des matchs risque de se faire sentir.

-> Panathinaikos -19,5 + Eskisehir +9,5 @1,80

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :